L'avers et le revers des pièces étaient-ils symétriques ?

Cet article fut initialement publié le 30 janvier 2020 sur la page Facebook de notre compagnie.

-----------------------------------

Bonjour à toutes et à tous,

Parfois sur campement, certains visiteurs nous demandent "comment les frappeurs de monnaies de
l'époque faisaient pour correctement positionner l'envers et l'endroit des pièces afin qu'ils soient
symétriques telles nos pièces actuelles ?".

A cet effet, plutôt que d'entrer dans une longue explication, voici un exemple concret et facilement visible bien qu'un brin plus tardif que notre époque représentée.

Dans cette double mite du Comté de Flandre, entre 1467 et 1477
sous "Charles le Téméraire", figure un trou (ornementation pour l'un
de ses anciens propriétaires ?) dans la partie supérieur de son avers

(coté face) sous lequel on distincte les 2/3 d'une croix.

Pour info, la partie haute des pièces dites "chrétiennes" sont presque
toujours représentées par une croix marquant une sorte de point entre
les "écrits des bordures" OU un emblème dont la direction dite "haute"
pouvait aisément être indiquée (Ex : via la flèche centrale d'une croix
figurant au centre de la pièce).

Le revers (coté pile),lui nous montre que ce trou figure non plus sous
la croix (se trouvant au sommet) mais à gauche. Les bordures de la
pièces sont également explicites pour faire correspondre l'envers et
l'avers (endroit).

Cet exemple n'est pas unique en soit ; sur les pièces possédées par notre groupe, nous voyons fréquemment ce type de décalage. Parfois plus léger dans certains ateliers monétaires et/ou certains types de monnaies.

Il est également à noter que fabriquer des pièces à notre époque se fait via un ajustage machine alors que la frappe de monnaie de l'époque se faisait par un artisan qui enchaînait pièce sur pièce, ce qui, de surcroît, entraînait donc quelques légers décalages volontaires ou involontaires.

De toute manière à la fabrication, tant que les faces étaient bien réalisées et visibles, que la monnaie correspondait bien à son poids du moment et que son épaisseur était stable/uniforme, il n'y avait pas de problème.

Voila, j'espère que ce court article a répondu à cette question CRUCIALE (cruciale, croix, vous suivez mon jeu de mots ? Non, il n'y a que moi que ca fait sourire ? Bon ...) OU qu'il vous a au moins apporter une petite info en plus pour passer le temps.

Si certains veulent vérifier sur nos pièces ce petit détail, cela pourra se faire sur campement lorsque notre atelier monétaire est de sortie.

En vous remerciant,

Andy Corvers

P.S. : Aucune pièce n'a été abîmée par les Loups de Fer ou pour les Loups de Fer durant la réalisation de cet article.
Cette dernière fut simplement trouvée sur Ebay à l'adresse suivante : https://www.befr.ebay.be/itm/Monnaies-FLANDRE-Comte-de-Flandre-Charles-le-Temeraire-Double-mite

N'hésitez pas à en faire l'acquisition ;)

Coté 1
Coté 1

press to zoom
Coté 2
Coté 2

press to zoom
Coté 1
Coté 1

press to zoom
1/2
Infos histo.jpg