Guide de survie du petit nouveau (ancienne version) :

Holah damoiseau/damoiselle,

Alors comme ça tu veux rejoindre notre notre troupe afin de pratiquer le plus beau métier du monde ; je parle bien de celui de mercenaire ?

Comment ? Tu oses prétendre le contraire et n’être ici à cause des chaines à tes mains et à tes pieds ? Impie que tu es ...

Aaaah qu’il est loin le beau temps ou les simples vers de Froissart arrivaient encore à échauffer les coeurs et les esprits pour mener les hommes et femmes de bien sur les grandes routes.

Afin que tout ce travail ne soit pas vain, laisses moi te citer ces quelques paroles enflammées de ce chroniqueur de génie : “Comme nous étions heureux quand nous chevauchions à l’aventure et pouvions trouver sur les champs un riche abbé ou un riche prieur ou un riche marchand ou un convoi de mulets chargés de draps d’or ou de soie venant de la foire du Lendit, d’épiceries venant de Bruges, ou d’autres marchandises venant de Damas ou d’Alexandrie ! Nous prenions tout ou bien nous en tirions la rançon que nous voulions. Les vilains d’Auvergne ou de Limousin amenaient en notre château les blés et la farine; le pain tout cuit, l’avoine et la litière, les bons vins, les bœufs, les moutons, les brebis, tous gras et la volaille ... Nous étions vêtus comme rois. Par ma foi, cette vie était belle et bonne.”

Maintenant si après cela, tu hésites toujours, nous pouvons te laisser le boulet au pied et te faire marcher à nos côtés jusqu'à notre prochaine destination. Comment ? Tu acceptes finalement ? Aaaah la bonne heure !

Mais avant d'être officiellement l'un des notre, il faut que je t'informe sur deux-trois points si tu veux survivre aux voyages et batailles qui nous attendent :

1 : Acquittes toi de la cotisation de 30e sur le compte de la compagnie. Cette somme est la preuve de ta bonne foi et nous permettra de payer les frais inhérents à notre pratique (paiement de l'assurance).

Si tu disposes d'un document émanant de la main d'un magister (document de remboursement sportif de ta mutuelle) et le remets à Andy Corvers, Eva Deprez ou James Graffe en main propre ou par courrier (181, Rue de Géronsart, 5100 Jambes), ton magister (mutualité) te remboursera les 30e ; les documents se trouvent sur le site internet de la mutualité).

2 : Constitues toi tes bagages avec ta paillasse (sac de couchage, matelas pneumatique/sac à pailles, oreiller, couverture ...), ton nécessaire pour manger (assiette simple en bois/étain/corne/poterie, gobelet simple en bois/poterie ou une chope en étain, des couverts med (cuillère en bois/fer forgé, pique à viande/fourchette à deux dents (même si pas histo), couteau, trousse de toilette ...) et penses à t’habiller convenablement (infos sur le drive LDF) car avec tes vêtements actuels, tu ne feras pas long feu lors des fraîches soirées de nos contrées (RMQ : La tenue civile est prioritaire sur l’équipement militaire).

Le CA peut t'aider pour ton matériel. Présentes toi également aux autres compagnons et demandent leur conseil pour la constitution de ta tenue de guerre si tu tiens à survivre.

N’oublies également pas de prendre avec toi les préparation de l’herboriste (médicaments) et informes bien les responsables de tes problèmes de santé (une fiche médicale disponible sur le groupe est à remplir) afin d’éviter que nos rangs ne soient décimer par la chaude-pisse et autres joyeusetés [tes données resteront confidentielles et seuls les administrateurs et secouristes (en cas de problèmes) y auront accès]. Concernant ton matos 21°S, il te faudra le cacher sur campement.

2.a : Pour constituer ta tenue civile et/ou ton équipement militaire, tu seras parfois tenté par tel ou tel objet qu’un marchand véreux tentera de te refourguer.

Prends garde à te faire embobiner. Si un objet te semble intéressant, fais des recherches via des enluminures/gisants/traces écrites sur notre période (1346-1415) et demandes à un ancien son avis. Ainsi pas de mauvaise surprise et de solde inutilement dépensée (attention également à la qualité de l’équipement choisi même si la période est bonne. L’épaisseur des pièces d’armure peut être trop mince et ainsi risquer de te blesser).

3 : Choisis toi un “parrain” parmi les membres effectifs de la compagnie et bois régulièrement une pinte avec lui afin de lui poser toutes tes questions. Étant déjà saoul par la boisson, ton surplus de blabla ne le saoulera pas d’avantage (pas besoin de nécessairement boire un verre, une petite discussion Facebook ou un message sur le groupe de la compagnie suffit).

4 : Prends connaissance régulièrement (minimum une fois par semaine) des annonces concernant la compagnie sur le groupe Facebook de cette dernière et donne de ta voix ; Avec tous les gros bras armurés de la troupe si on ne te voit pas, on entendra au moins ta petite voix fluette !

5 : Participes aux activités de la compagnie (campements, ateliers, excursions etc.).

Être absent de temps à autre peut arriver et si dans la limite du raisonnable n’aura pas d’incidence autres que quelques légères railleries à condition d’en informer tes frères d’armes à l’avance sinon cela sera considéré comme de la désertion.

5.a : Participes à la vie de camps. Demandes régulièrement si tu ne peux pas aider ou participer à /gérer des activités. Tu pourras ainsi apprendre, engranger expérience, reconnaissance et trouver ta place au sein de la compagnie. La vie en communauté n’est possible que si chacun donne un coup de main, en agissant ainsi, tous les guerriers seront reposés en cas d’attaque.

6 : Abandonnes ton ancien nom et crée toi ton personnage (en accord avec ton équipement, ton statut social med ...). Nom-prénom, petite histoire personnelle etc. Souvent en fonction de tes habilités, expériences, tes comparses te donneront un chouette surnom. Ainsi lors de l’aube prochaine, tu seras un homme/une femme nouvelle et pourra vivre au grand jour peu importe ta vie passée.

7 : Si tu souhaites combattre, il te faudra acquérir un équipement minimum (gambison, protection main, casque 2mm et lance) , venir régulièrement aux entraînements, être apte physiquement/mentalement ET suivre scrupuleusement les consignes de sécurité de l’instructeur d’arme avant et pendant les combats. Sans cela, tu seras généralement refusé. Mourir directement ou être blessé n’est pas très glorieux et affectera à coup sur le moral de la troupe.

8 : Respecte les différents règlements de la compagnie ; sans un minimum de règles, tout s'écroule.

9 : Démarre l'aventure, découvre de nouvelles choses et amuse toi.

-----------------------------------------

RMQ : Cette version date des débuts (2016) de notre compagnie. Nous avons depuis changé notre manière de nous exprimer cependant, comme certains nouveaux apprécies cette ancienne version, nous avons décidé de l'afficher en public.